L'antre Noire

Un monde de passions et de ténèbres...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Et au bout du couloir...

Aller en bas 
AuteurMessage
Sushi
démon accompli
démon accompli
avatar

Féminin
Nombre de messages : 136
Age : 26
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Et au bout du couloir...   Sam 22 Oct - 18:13


PROLOGUE:

Il sentait le soleil lui brûler la nuque. Chaque nouveau pas était pour lui un peu plus dur que le précédent. Lentement, sans vraiment qu’il s’en rendent compte, ses genoux se dérobèrent sous lui et il se retrouva dans une étrange position de prière, les yeux rivés sur le ciel imberbe de nuage. La chaleur l’écrasait et son cœur commençait à s’emballer. Il n’était plus habitué à une température si élevée car dans les souterrains, la climatisation gardait les couloirs dans une fraîcheur agréable.
« Enfin quand les grands ventilateurs et les radiateurs marchaient encore » pensa-t-il amèrement. Tout les habitants de la section B38 étaient morts congelés…Malgré lui un petit rire s’échappa de ses lèvres. Penser au froid dans se désert brûlant lui semblait ridicule.
Sa tête lui tournait et il avait de plus en plus de mal à distinguer les dunes de sable qui se dressaient au loin.
Sa joue rentra durement en contacte avec le sable. Il mit quelques instants à réaliser que finalement tout le reste de son corps s’était affaissé. Il aurait aimé se mettre sur le dos mais il n’avait même pas la force de se retourner. D’un œil il continua à regarder les cieux d’un bleu presque aveuglant. Il sourit intérieurement. Il mourrait au milieu de nulle part, il mourrait dans la poussière, il mourrait face contre terre mais au moins il mourrait libre.
Un brouillard blanc et épais s’insinuait dans son esprit, mais ces quelques mots résonnaient agréablement à ses oreilles.
Il mourrait libre…


Dernière édition par le Lun 24 Oct - 2:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madrabore.kanak.fr/
Sushi
démon accompli
démon accompli
avatar

Féminin
Nombre de messages : 136
Age : 26
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Et au bout du couloir...   Dim 23 Oct - 2:54

CHAPITRE I :

Un vif éclair de lumière traversa ses paupières. Il poussa un grognement de mécontentement. Il aurait voulu se rendormir mais un bourdonnement sur sa gauche l’en empêchait. Peu à peu les sons autour de lui devinrent de plus en plus distincts.

« Non il n’a toujours pas ouvert l’œil. Mais ne t’inquiète pas, Gladys a dit qu’il était en parfaite santé à part… »
« …à part qu’il est dans le coma depuis une semaine » coupa une voix masculine. Elle était éraillée mais restait étrangement envoûtante « Je me demande qui à bien pu le ramener devant sa porte…par les temps qui courent, les actes de pur altruisme sont très rares, trop même…demander une rançon aurait été plus logique »

La femme à qui la voix parlait soupira d’exaspération.
« Mon dieu ! Thomas, parfois tu as le don de m’exaspérer. Quand Hippolyte a disparu, on a tous prié pour qu’il revienne saint et sauf. Par miracle on nous le rend et toi, tu trouves encore le moyen de te plaindre !»

« Et je devrais faire quoi ? Me réjouir peu être ? Après tout, que mon meilleur ami joue à la belle aux bois dormant n’est qu’un point de détail. Tout va bien dans le meilleur des mondes !»

« Et tu crois que ça ne me fait rien de le savoir dans cet état-là ? À ton avis je ressens quoi quand je vois mon frère jumeau comme ça ? »

Thomas marmonna quelque chose d’incompréhensible
La femme toussa

Au bout de quelques minutes d’un silence pesant, une chaise qui racla le sol.
« Je m’en vais Mégane…je dois aller… »
« Oui, oui va y… »
« Tu me préviens si il reprend conscience… »
« Tu seras le premier averti »dit Mégane avec une certaine froideur

Une porte s’ouvrit puis se referma et un silence total s'installa à nouveau que seul le tic-tac d’une horloge troublait

Hippolyte n’avait pas réussit à saisir le sens la conversation. Son esprit était encore très embrouillé. S'il entendait les mots, il n’en comprenait pas le sens. Dans un autre grognement il se retourna dans les couvertures et replongea dans le brouillard.

Il courrait une forêt vierge imprenable. Jamais il ne c’était sentit aussi heureux. Un sentiment de liberté faisait vibrer chaque cellule de son corps. Mais peu à peu la couche de mousse sous ses pieds nus devenait moins épaisse. Par endroit on voyait du ciment sous les feuilles mortes. Plus il avançait, plus la nature disparaissait. Il se retrouva bientôt dans un couloir froid et hostile. Il se retourna et s’aperçut que la jungle avait disparu. A sa place un long tunnel s’enfonçait dans les ténèbres.
Tout à coup un tic-tac obsédant se fit entendre. Hippolyte se rendit compte qu’un petit objet se trouvait à ses pieds. C’était un réveil-matin en forme de clown. Sur sa poitrine, des chiffres défilaient à une vitesse folle, et plus ils allaient vite, plus le sourire de la figurine devenait mauvais. Brusquement tous les chiffres se bloquèrent sur 0. Au même moment le tic-tac cessa, remplacé par la musique aigrelette d'une boite à musique.
Hippolyte sentit un liquide chaud et poisseux lui couler dans le cou. Il leva les yeux et vit que le plafond s’était mit à saigner


« NOOOOOOOOOOOOON !!!! »
Hippolyte se trouvait assied sur son lit, la main crispée dans le vide. Il était couvert de sueur et tremblait de tous ses membres. Ce rêve lui avait paru très réel et pourtant il n’arrivait plus à s’en souvenir. Les détails, les sons, les couleurs, tout ça c'était évaporé dés son réveil.
Dans la pièce voisine une lumière s’alluma. La porte de la pièce où il se trouvait s’ouvrit à la voler laissant apparaître une jeune femme échevelée d’une vingtaine d’années.

« MON DIEU HIPPO!!!! Mon dieu tu es réveillé !!! »Dit Mégane en se jetant sur le jeune homme
« Non je ne rêve pas, tu est bien réveillé » Elle pleurait et riait à la fois. Elle avait été forte durant toute la semaine mais maintenant ses nerfs lâchaient
« Enfin Ipo pourquoi tu es parti ? Tu es parti où ? Enfin répond-moi !!! Dit moi quelque chose, n’importe quoi !!! »

Le garçon était resté là sans bouger et la regardait, éberlué
« Mais qui êtes-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madrabore.kanak.fr/
Espoir...
petit nouveau
petit nouveau


Féminin
Nombre de messages : 3
Age : 29
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Et au bout du couloir...   Ven 8 Fév - 22:55

Trop bien.... et la suite on peut la lire???
J'aaaaaadddddddddddooooooooorrrrrrrreeeeee!!!!![imgk00923.gif][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et au bout du couloir...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et au bout du couloir...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Puis-je mener ce projet a bout ?
» firefox plante au bout de 2 mn [résolu]
» pourquoi un membre ne peut faire sa signature qu'au bout de 7 jours
» au bout de combien de temps le nom d'un domaine qui a expiré retombe dans le domaine public ?
» Suppression automatique des comptes au bout de 60 jours.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'antre Noire :: l'art ancestral de l'écriture :: aventure/action-
Sauter vers: